AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Accueil FAQ Rechercher Membre Groupe Profil
Connextion
S'inscrire


Académie pensionne regroupant humain et les porteurs de Mutation. Une chance de se comprendre ou le contraire ?
 

Partagez|

Qui est ce barbu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Membre
avatar
Vous
Date d'inscription : 23/08/2016
Statut : Présent
Age : 32
Masculin
Messages : 50
Points R.P.G. : 5
30 voir plus tout dépend de l'imagination et des actions en cours


Statut : Cœur à prendre
Libre comme l'air, dérivant comme un nuage attendant un ciel pour l'acceuillir
Anniversaire : 26 juillet
Humeur : Joueuse
Rang : Alpha
Âge : Physiquement la quarantaine
Travail : Mécène d'un orphelinat

MessageSujet: Qui est ce barbu ? Ven 2 Sep - 22:52

Le soleil crépusculaire avait rejoint l'horizon depuis bien des heures tandis que le nuages sombre, noir comme suie avait pris sa place, répandant cet épais rideaux de pluie pour humidifier le sol, abreuver la terre des champs et des jardins, distribuant allégrement cette substance vitale à la vie elle même, l'eau ! De rapide trait de lumière zébrant le ciel accompagner du roulement de son frère tonnerre. Lumière fugitive découpant la gigantesque silhouette qu'était l’académie Cross, lieu de rassemblement d'esprit en quête de tranquillité, de connaissance, de savoir ou sagesse, mais aussi de bien plus gros secret inavouable, choses qu'ils pouvaient cacher derrière les gargantuesque mur de l’académie. Tout un chacun cultive son jardin secret, dissimule sa face obscur comme on pousse la poussière sous le tapis en espérant l'oublier, plus le lieu est … différent plus grand son les secret. Cependant cacher une vérité n'est pas un crime en soit, il vaut mieux même parfois la protéger, la préserver, l'enfouir pour ne la déterrer que lorsqu'elle peut-être digérer.

Toujours est-il que suspicion ou non sur de probable secret, l’académie, pensionnat Cross était plus que particulière, ELLE,  elle était unique ! Sur le fond pas tant que cela il est vrai. On y enseigne, apprend, grandit, découvre, comprend bref les élèves y grandissent, les adultes eux s'y enrichisse, car il est un grand plaisirs de recevoir sans condition, il ne peut pas cependant valoir le plaisirs de donner sans contrainte et surtout sans quelconque attente que celui de partager.

C'était donc ici que nous étions en cette nuit obscur, nuit noir et pluvieuse, douche naturel qui allait décroissante, mettant fin à sa symphonie de son si particulier, pour offrir une valeur d'or, le silence ! Calme tranquille inquiétant dans ce lieu sensé être plein de vie, pourtant même au beau milieu de la nuit des fenêtré éparse luisait dans la pénombre parfois découper par une silhouette mystérieuse. Homme ou femme, élève ou adulte s'adonnant à une quelconque activité. Le système de répartition des sections de ce domaine de culture en faisait une véritable ruche toujours en activité. Dans la nuit pourtant les extérieurs restaient calme, domaine de la faune couinant hululant faiblement …  du vent faisant bruisser les branche des arbres du parc.


*Crrriiiiiiiikkkkk*

Fut le bruit qui brisa la nuit, plainte strident de la pierre hurlant sous le poids  du métal, bruit inquiétant qui interpellerait n'importe quel âme innocente ou non osant ce mouvoir hors de la protection chaleureuse des bâtiments de l’académie pour entrer dans le bras frais de la nuit et les griffe de la nuit.

*Crriiiiikkkk ….. CrrrriiiiiiiikkkkKK !*


Le bruit s’intensifiait, ce déplaçait, ce rapprochait de la place central, il rappelait l'horrible son d'un boulet de força qu'on traînait sur, il ne manquait que le bruit de la chaîne pour imaginer les pires théorie possible, allant de l'absurde prisonnier évadé en quête d'un refuge calme, au surnaturel l'école était … han- … Hanter ! Une âme en peine errait agitant son boulet pour capter l'attention des vivants,  il n'aurait plus que manquer le hurlement d'un loup par nuit de pleine lune pour complèter le tableau. Si une courageuse, téméraire ou juste curieuse l'avait suivit il aurait finit par entendre …


*BOOOMMM*

La lourde chute métallique d'un objet volumineux heurtant avec force le sol d'un chemin emprunter chaque jour par les résidant. À la faible lueur d'un réverbère ce tenait un homme, personnage tout ce qu'il y a de bien vivant, de chair et d'os arborant  bien que porter de façon nonchalante était bien l'une des tenues de l’académie ! Pire celle appartenant au personnel !Au sol un coffre en bois cercler de fer d'une taille impressionnante qui devait servir de valise au voyageur.

L'homme s'ébrouait tel un canidé pour éjecter en partie l'eau imbibant ses vêtement et ses … cheveux roux, au vue de leur longueur le terme crinière serait plus juste, mais inapproprié à un bipède, même ci celui-ci avait des réflexe canin suite à la pluie qui avait cesser. Il avait cependant ce petit quelque chose d’indéfinissable d'impressionnant ou plutôt un certains charisme. Était-ce du à sa façon de ce tenir, le torse bombé, le regard portant au loin semblant fixer une ligne derrière l'horizon perdu dans les ténèbres, des yeux projeter loin devant brillant comme de manière surnaturel sous la pale lumière d'une ampoule. Ses gestes peut être si fluide même pour un geste banal tel que ce mettre à fumer, semblant tout droit sortit d'un autre age il semblait mêler un instinct animal prisonnier dans les manières d'un Dandy, allez savoir les apparences sont souvent trompeuses et les premières impression parfois bien loin de la réalité. Tout d'abord il était un étranger un loup dissimuler sous une peau de mouton peut être, ou plutôt un inconnu camouflé dans un uniforme à la veste porter nonchalamment de travers sur l'épaule droite.

Toujours est-il que ses narines frémirent lentement, puis avec plus d’insistance avant de tourner lentement ses yeux pour plonger son regard vers un endroit qui semblait vide. Lui semblait y voir quelque chose ! Arborant un petit sourire ce qu'il pensait voir ne le dérangeait pas ce penchant lentement, le rouquin finit par s’asseoir sur sa malle tirant sur sa cigarette toujours les yeux river sur le même coin de la place. L'inconnu avait semble t'il décider la venue d'un possible visiteur ou animal enlacer dans les bras de la nuit.

[HRP : tout le monde est le / la bienvenue vu que j'ai pas réussit à me décider à qui demander trop de choix Smile ]







Taras Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
avatar
Vous
Date d'inscription : 04/09/2016
Statut : Présent
Age : 35
Féminin
Messages : 50
Points R.P.G. : 2

Oulà ..... mon minimum que j'accepte c'est 10 lignes


Statut : Cœur à prendre
Le passé est une chose qui ne se réécrit pas. Le présent devrait être là où l'on fait les choix du coeur. Mais l'est-il vraiment ? Le futur est l'incertain et doit le rester.

Anniversaire : Inconnu
Humeur : Calme
Rang : Sang-d'or
Âge : + de 10 000 ans

MessageSujet: Re: Qui est ce barbu ? Mer 7 Sep - 13:15

A . V A M P I R E ..... & A . L Y C A N
Un vampire ..... & Un loup-garou

Q U I . T R O U B L E . L E . S I L E N C E . D E . L A . N U I T ?
Un Loups-garou bien évidement.

Cette nuit était de celle les plus sombres de cette saison. La cause en était bien entendue, cette pluie fine et qui pourtant rendait le paysage flou dans le lointain. Elle était abondante et continue, pas un seul instant ne se passait pour permettre au paysage de reprendre la netteté que lui accorde le ciel bleu ou les nuits étoilé. Dans cette nuit noire, là où l'on pouvait discerné l'ombre de l'académie se trouve une silhouette. Elle se découpait dans la nuit, longiforme et sombre à l’exception de quelque touche moins sombre, rien d'autre ne pouvait être discerné. Rien ne laisser dire qui était présent sous cette pluie sur l'une des tours de l'académie. Tout aussi impossible de savoir dans quelle direction elle était tournée. La personne qui se trouvait là à ce moment précis, était Kaname Kuran. Un vampire puissant qui avait disparu depuis un moment assez important. Un vampire dont le nom est connu et qui aujourd'hui revient dans un lieu chargeait d'histoire pour lui. Son regard pour l'instant était tourné vers l’intérieur, jamais il n'avait vu une  telle animation à cette heure tardive. Dans ses souvenirs, elle était bien plus calme.

Ce lieu le replongea quelque instant dans les souvenirs que sont les siens. Les visages des élèves de son pavillon passèrent dans son esprit. Par le passé la nuit était leur royaume réserver, aucun autre élève ne partager ses lieux et ils n'étaient guère en nombre élevé. Dans le passé, seul la lumière à certaine fenêtre démontrée de la vie, car sans cela et bien que leur présence soit de mise, il n'y avait aucun bruit d'animation joyeuse, triste.... L'on pouvait le dire, les lieux étaient dépourvus de vie.

La pluie qui jusque là n'avait pas un seul instant souhaiter mettre fin à son paisible chant, commença doucement à disparaître dans le silence de la nuit. Le vent qui soufflait doucement, rendait la parole à la flore des extérieurs. La faune elle aussi pouvait de nouveau se faire entendre même faiblement. La silhouette posait contre le mur ce détacha enfin de celui-ci. Son mouvement et le vent firent se découper dans le noir un mouvement de tissus, laissant entrevoir ce que pouvait porter cette personne. Le vampire observait la lumière des fenêtres et les ombres qui s'y découpaient parfois. Un étrange sentiment de nostalgie s'empara du fondateur du clan Kuran. Cet établissement n'était pas le siens et pourtant la reconstruction était quasi identique que celle du passé. Comment ne pas retrouvait des souvenirs, aussi vieux soient-ils ?


*C R R R I I I I I I I I I I K K K K K*


Fut le bruit qui tira Kaname de sa nostalgie et des souvenirs dans lesquels il s'était laissé s’égarer. Son regard prit d'instant cette couleur rouge qui brillait dans la nuit, alors qu'il se retourne pour avoir de face ce bruit qui se répétait contre la pierre. Cherchant aussi à découvrir l'endroit exacte doit il pouvait venir. L'ombre lointaine dans la nuit, elle n’avançait pas dans sa direction, mais vers l'une des entrées principales de l'académie Cross. Passant par le centre et la magnifique place qui trônait sur-le devant et qui durant les heures d'arrivées des pensionnaire offrait un balais de voiture déposant leur contenue au pied des marches. Le bruit avait apporté une image qui ne fut pas vraiment loin de la réalité et fit légèrement et faiblement rire le vampire. Certes ce n'était un boulet et une chaîne que tiré l'homme dont le profil ce montré de plus en plus nettement, au fur et à mesure qu'il avançait et que le son s'intensifier. Celui-ci traînait pourtant bien quelque chose et qui pour le commun des mortels pouvait être considéré comme un fardeau. C'était un coffre en bois et le fer fer qui le cerclait expliqua l'impression d'un boulet que l'on traîne. La complainte que laissa entendre le col en pierre au moment où le coffre entra à son contacte et pas doucement.

À présent qu'il discernait à présent bien l'homme qui se trouvait là, la faible lueur qu'offrait l'un des réverbère il pouvait voir les couleurs non assombrit par la nuit. En regardant les vêtements de celui-ci il fut surpris de constater que les tenues n'avaient pas changé et face au détail qui était présente il put dire qui il était. Il se laissa tomber au sol dans un léger bruit, quittant ainsi son point d'observation en hauteur. Avançant pour ce rapprochait et avait aussi le but de venir au-devant de celui-ci. Une approche de dos ou autre ne lui ressemblait et puis devant le chef de la garde, le minimum de respect était de mise. Il retira durant son déplacement sa cape, la mettant que l'envers pour éviter de mouiller ses vêtements secs. La portant sur l'un de ses bras repliait contre son torse, elle se découpait parfaitement face à l'uniforme d'un blanc immaculé, qu'il portait. Une couleur qui n'était pas vraiment de mise pour un vampire. Une fois face à lui, il s'avança vers lui, la curiosité de découvrir le choix des Redferd étant trop forte.

Une étrange impression commença à se propager en sa personne. Au plus il l'observait, au plus un désagréable présentement s'imposait à lui. Peut-être imaginait-il cette ressemblance avec un canidé, lorsque l'homme chercha à retirer un peu de l'eau qui le trempait. Cette façon de faire il avait paru très animal. Son imagination devient une évidence quand le vent lui apporta cette puanteur bien commune des chiens mouillés qui provoqua chez le vampire de son rang une grimace incontrôlable qui déforma son visage.


«  Un chien pour chef de la garde. Les Redferds plaisantent ou quoi. »


Il n'avait pas la possibilité de se retenir, ce n'était pas de mauvaise foi. Il n'avait jamais à se contenir dans la politesse face aux loups-garous, ce n'était pas faute d'essayer. Depuis leur apparition il n'avait jamais réussi à être dans leur bonne grâce et même en n'ayant rien fait. Les mauvais souvenirs qu'il gardait de telles rencontres fortuite ne l'y aidaient pas. Il ne cherchait pas la provocation, ce n'était qu'une réaction que l'on pourrait définir d'allégie. Voici, bien une définition qui allait très bien à son trouble face au canidé. Kaname Kuran allergique aux chiens, voici qui ne manquait d'être drôle. Un vampire aussi puissant que lui, n'était pas des plus friand de se retrouver face à l'un d'entre eux.


TO . BE . C O N T I N U E D
Par Z. SC. W alias Kaname Kuran


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
avatar
Vous
Date d'inscription : 23/08/2016
Statut : Présent
Age : 32
Masculin
Messages : 50
Points R.P.G. : 5
30 voir plus tout dépend de l'imagination et des actions en cours


Statut : Cœur à prendre
Libre comme l'air, dérivant comme un nuage attendant un ciel pour l'acceuillir
Anniversaire : 26 juillet
Humeur : Joueuse
Rang : Alpha
Âge : Physiquement la quarantaine
Travail : Mécène d'un orphelinat

MessageSujet: Re: Qui est ce barbu ? Jeu 8 Sep - 14:40

Il la sentait, oui cette effluve qui lui chatouillait les narines, pas besoin de le voir, son odeur le précédait, un suceur de sang était dans les parages. Une odeur particulière qui engendrait de petit picotement dans la nuque du loup trans-sibérien ! En d'autre temps les crocs aurait remplacer le sourire, chaque chose, tout être à une odeur unique et celle-ci avait été poli par le temps plus que de raison. Son vécu lui criait danger, sa tète lui disait intéressant, son cœur refusait de flancher et encore moins reculer. Taras souriait donc, un sourire carnassier, d'un homme appréciant cette tension. Le vampire approchant lentement, sans bruit qui troublerait la quiétude de la nuit pour ce présenter … face à lui. Droit et calme, sa cape repliée sur un bras, arborant une démarche de grandeur. Son flair ne l'avait pas tromper, dans son bel uniforme d'un blanc immaculé les pupilles rouge brillant sous la lune. Peut-être qu'ici Taras aurait le droit à une conversation civili...

« Un chien pour chef de la garde. Les Redferds plaisantent ou quoi. »

...ser

En faites non, si même les vampires étaient remplis de préjugé, ce poste risquait d'être coriace à avoir en main. La surprise devant pareil tirades lancer sur un tel franc parler était de taille. Si bien que la cigarette qui ce consumait entre ses doigts faillit échapper au rouquin. Cependant il souriait d'un air franc toutes dents sortit. Pensant intérieurement qu'il ne fallait pas faire de vague. Enfin pas trop, il était Taras Ivankov, Alpha de la meute de la griffe polaire. Il avait vu les guerres des hommes, des loups, des vampires. Il y avait participer et même si le brun au pupilles carmin qui lui faisait face le dépassait d'une bonne tète dégageait une aura digne des sang originel de son peuple, Taras souriait. Dépliant son bras avec calme il écrasa sa cigarette au sol avant de la poser sur son coffre.

*Clap*

Les pelles servant de main au loup claquèrent d'un coup perçant la quiétude de la nuit, résonnant en écho sur les murs entourant la place vide. Ce relevant d'une traite et sans crier gare il pris la parole

« Taras … Viateschlav … Ivankov ! »

Il avait bien couper chaque syllable parler avec force. Tout en portant sa main droite à plat sur sa poitrine du coté de son cœur, il s'inclina légèrement les talons coller l'un à l'autre son interlocuteur comme le voulait les usages d'un autres temps. De bien belle manière lorsqu'on ce retrouvait pris à partit par le premier inconnu qu'il croisait dans le domaine. Il ne pouvait s'en tenir à une simple présentation pourtant ce n'était pas son caractère, il avait des manière mais aussi un caractère de merde. Bien trop prononcé d'ailleurs pour ce laisser écraser, ce redressant il avait définitivement un sourire carnassier toutes dents sortit blanche, la situation semblait clairement l'amuser même si son regard était dur comme l'acier et froid comme la toundra fixant sans sciller le regard de l'élève de la night classe.

« Il semblerait que le loup ici présent connaisse les bonne manières et soit capable de ce nommer, on pourrait ce demander qui mérite vraiment d'être ici, mais on comprend au moins pourquoi il est dans le corps enseignant et non sur le banc des gens à éduquer ! N'est ce pas ? »

Intérieurement il riait à gorge déployer, la fierté vampirique était légendaire, ce n'est pas parce qu'on passe dans les contes et les légendes pour une espèces noble, avec la grâce digne d'un Cygne, le charisme de la noblesse. Il semblerait que même le sommet de la pyramide ne restait que de simple suceur de sang oubliant la politesse élémentaire, il était probable que naviguer ainsi sur de petit point ne serait pas contre le règlement. Il n'était plus un louveteau qui fuit, maintenant il savait qu'il fallait toujours faire face et rendre les coups, la joute verbal était un sport dans lequel il n'excellait pas. Il était pourtant un maître pour refréner ses pulsions.

*Sniff Sniff … sniff sniff snifffffffffff*

Cette fois-ci Taras reniflait avec force, bien que sa n'impactait pas sur son flair mais il préférait être clair et appuyer le tout.

« Il n'y pas de chien dans le coin en revanche sa je peut le jurer, un loup sans aucun doute et vous mais dois-je dire que vous ètes une sangsue ? »

Marquant une courte pause, Taras alluma une nouvelle cigarette, rajusta sa veste pour finalement reprendre.

« Nous disions donc un loup, voyons sa comme l'évolution normal des choses au fil du temps, avant on utilisait les chiens pour protéger les moutons des loups, maintenant il vaut mieux avoir le loup de son coté pour chasser ou garder un œil sur les sangsue ! Vous qui sembler emprunt de certitude accumulé sur votre vie, lançant de tel affirmation qu'on vous croirai à la tète de l’académie mais non il semblerait que les redfreds n'ayant probablement pas la moitié de votre âge est plus de sagesse que vous et ne juge pas un livre à sa couverture, mais à son contenu ! »

Toujours en reniflant bruyamment Taras mis un pieds devant l'autre et ce rapprocha lentement de son interlocuteur la main droite poser sur sa boucle de ceinture représentant l'aigle à deux tète. Réduisant la distance qui le séparait du vampire pour quitter le halo de lumière du réverbère ces pupilles luisant d'une couleur ambre, il était prêt à bondir comme à répliquer.







Taras Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
avatar
Vous
Date d'inscription : 04/09/2016
Statut : Présent
Age : 35
Féminin
Messages : 50
Points R.P.G. : 2

Oulà ..... mon minimum que j'accepte c'est 10 lignes


Statut : Cœur à prendre
Le passé est une chose qui ne se réécrit pas. Le présent devrait être là où l'on fait les choix du coeur. Mais l'est-il vraiment ? Le futur est l'incertain et doit le rester.

Anniversaire : Inconnu
Humeur : Calme
Rang : Sang-d'or
Âge : + de 10 000 ans

MessageSujet: Re: Qui est ce barbu ? Ven 9 Sep - 13:17

A . V A M P I R E ..... . & . A . L Y C A N
   Un vampire ..... & un loup-garou

U N . L O U P . P A S . U N . C H I E N . , . V O U S . D I T E S ?
Voilà qui est intéressant, la vision des choses peut-elle changer ?

Kaname devait admettre une chose, son arrivée dans cette nouvelle académie n'était absolument pas comme il aurait pu l'imaginer. Même en ne connaissant que trop bien l’existence des loups-garous, surtout quand certain ont un malin plaisir à lui tomber dessus littéralement, alors qu'il n'est l'instigateur d'aucun événement plus ou moins fâcheux. L'excuse qu'on avait dû lui sortir deux fois semble-t-il : « tu es sur mon territoire » n'avait rien de compréhensible pour lui. Certes après recherche il s'avérait que c'était de très jeune loup. Soit, mais lui ne fait pas partie des canidés ? A moins, qu'on ne l'est mordu sans qu'il ne s'en soit rendu compte. Ce qui vous l'admettrais, serait des plus surprenants et inattendu quand on parle de Kaname Kuran. Le vampire s'excuserait bien de son impolitesse venu, mais c'était plus fort que lui. Tels une ancre qui tiendrait profondément ancré les rencontres passés, ce désagréable et puissant rejet de la personne que sont les loups-garous. Sans avoir la moindre possibilité jusqu'à présent de l'ignorer. Avouons le aussi, il n'en n'avait plus la moindre envie. Une dizaine de rencontres, toutes les mêmes : lassante, monotone comme une vie bien rangé d'un gentil homme.

Mais ….. Tient, étrange. Kaname s'était à présent arrêter et il observait, cherchant à décrypter ce qu'il ne voyait pas. Avait-il réellement réussi à surprendre un loup-garou ? Peut-être le fait d'être le premier à lancer un assaut. La curiosité commençait à s'éveiller doucement à l'intérieur de notre originel. Il avait pour lui croiser déjà trop à son regard de canidé, mais le retourne n'était pas vraiment habituel. Son regard à faire pâlir la moindre autre couleur par son intensité ne vacillé pas.


*Clap*


Même ce son ne le fit pas vaciller et ne le déstabilisait pas plus. Pourtant, bien d'autres auraient sans doutes sursautés ne s'y attendant pas. Pas notre vampire, il s'entendait bien à une réaction et il venait de l'obtenir. Par contre, la vivacité que posséder le canidé ne passa pas inaperçue et n'alla pas aux oubliettes. Celle dont il fit preuve quand il se releva d'une traite. Kaname ne connaissait pas cette rapidité à ses précédentes rencontres. Doucement se dessina sur le visage du vampire un sourire. Pour l'instant il n'était pas des plus faciles à décrypter, mystérieux et sans montrer la moindre raison à sa manifestation. Intéressant, voilà que la chose devant lui changer de définition et attiré assez de questions dans l'esprit de Kaname pour réussisse à obtenir de sa part qu'il s'incline. Il le fit légèrement de la même façon que l'avait fait Taras. Pourquoi ? Par respect à cette façon d'être et à la force qui émanée du loup après sa franchise. Et puis, bien qu'ayant cette tendance à répugné les loups-garous, il ne pouvait pas ne pas rentre la présentation qui lui avait été faite.


« Ka...na...me …. Ku...ran. »


Kaname avait lui aussi prit soin de détacher chacune des syllabes de son nom, prenant une pause entre son prénom et nom. Sa voix par contre était resté de la même tonalité et force. Il ne fallait pas le prendre pour un idiot non plus, mais que son camarade de joute pris la peine de rendre l'appareil à sa phrase lancer sans la moindre censure et sur le ton de la franchise, lui accordait le premier point. Comme un chevalier se devait d'accepter avec honneur le point de son adversaire, Kaname l'avait accepté. Le regard qu'il entrevit dans le siens par la suite, il le défia. Il n'avait pas plus un regard chaleur que son adversaire dans ce duel ou le premier à sciller perdrait la seconde joute, aussi silencieuse que le chant de la nuit noire. La dureté du regard dans le siens provoquer chez le regard du vampire une brillance et une intensité égalant la majesté des lunes de sang, qu’arboré le même rouge que son regard actuellement. Son sourit montré l'amusement et le plaisir qu'offrait leur jeu.

Qui ne connaît la valeur des mots ne saurait connaître les hommes. Cette citation pourrait s'appliquer ici en entendant les mots qui suivaient, tout en ayant ce regard froid comme l'acier. S'il n'avait conscience de cette valeur, les paroles qui venaient de lui être dit, n'aurait pas le moindre intérêt et sans doute aurait-il totalement ignorer l'homme qui était face à lui. Il l'aurait ensuite laissé là comme un vers de terre n'ayant pas le moindre intérêt, mais le contraire s'imposait à lui pour l'instant.


« Toute bonne manière peut rapidement se faire oublier, lorsque l'on n'a une raison bien plus forte en soit, qui puisse tout effacer. Pour le reste, un sage ne s'arrête jamais d'apprendre et à toujours soif de connaissance. »


Kaname n'allait pas laisser si facilement venir une nouvelle défaite. Il ne manquait pas de politesse, ni de respect dans ses habituelles rencontres et discutions. Il y avait juste cette petite voix démoniaque, qui lui soufflait des paroles loin de la gentillesse et de l'adoration des loups-garous, qui ne faisait pas la moindre différence entre chien et loup. Le sourire du vampire se fit bien plus grand en l'entendant dire. Un sangsue ? Oui, s'était une façon de voir. Tout comme pour lui, la différence était trop subtile pour qu'il puisse affirmer  celle-ci entre deux canidés tremper par la pluie. Malgré tous, cet aplomb de l'appelait ainsi, il aimait. C'est la première fois qu'il recevait une telle comparaisons. Comment l'amuser un peu ? Et bien ainsi et cela était bien apprécié par rapport à un recourt à la force physique directement. Même si en tant que vampire un tel affrontement face à ce loup-garou aurait été tout aussi distrayant, pour découvrir les capacités physiques de celui-ci. Mais pour l'instant il était plaisant de pouvoir discuter. Bien que ce monde ait sûrement vu naître de bien meilleur, aimable et chaude discutions que la leur. Soit cela ne retirait rien au plaisir, bien au contraire.


« Soit il me faut l'accorder qu'être comparé à une chose bien plus minable qu'un chien, vous offre la raison. Bien que j'ai bien du mal différencier la deux. J'ai donc un loup qui offre une odeur de tabac. »


Disant cela il observait Taras, ne bougeant pas en le voyant approcher. Il en faudrait bien plus pour qu'il se décide de reculer devant une approche. Kaname était plutôt du style à rester immobile et agir aussi rapidement qu'un léopard s’élançant sur sa proie. Sauf qu'il choisissait entre deux possibilités, une attaque rapide et forte de ses pouvoir ou juste un pas de côté qui était souvent bien assez suffisant. Pourtant, aujourd'hui face à lui, il avait le sentiment que les deux possibilités ne seraient pas suffisante pour prendre le dessus. La ruse telle que l'employé un renard, pourrait bien être utile si le besoin se faisait ressentir. D'un ennemi provocation la répugne celui face à lui était passé au rang d'intrigant et intéressant. Le regard du vampire restait tout de même éclatant comme la mort face à cette approche.


« Quand au reste, il m'est fort difficile de pouvoir m'imaginer un loup du côté d'un vampire. Le passé ne m'aide pas pour cela. Et il me faut le dire, ce lieu n'est pas sous ma direction et pourtant il m'appartient. Il m'est aussi très cher. Et puis j'ai un passé avec le père de ses jeunes gens, qui n'est pas vraiment un exemple dans la gestion sage et efficace d'une académie ou ce trouve des créatures non humaine. »


Bien qu'une amitié sincère avait fini par se faire entre lui et Kaien Kurosu. Il ne pouvait pas dire que la loufoquerie du directeur avait toujours laissé place à la rigueur et le charisme du chasseur de vampire qu'il était. Sans doute que lui mettre des enfants adoptifs, n'avait pas aidé. Alors, quand il se rappelle de la façon d'être de celui-ci avec eux, il y avait de quoi se posé des questions. Il ne connaissait pas la mère des deux, il n'avait rencontré que leur arrière grand-oncle éloigner, qui était un vampire originel. Il n'en avait pas moins la preuve que la ligné des dampyres suivait la même façon d'être.

Étrange vu, que ses deux créatures ce trouvant à présent proche l'un de l'autre dans l'obscurité de la nuit, dans un calme semblant apparent. Qu'offrirait donc la suite de cette rencontre ?

TO . BE . C O N T I N U E D
Par Z. SC. W alias Kaname Kuran


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
avatar
Vous
Date d'inscription : 23/08/2016
Statut : Présent
Age : 32
Masculin
Messages : 50
Points R.P.G. : 5
30 voir plus tout dépend de l'imagination et des actions en cours


Statut : Cœur à prendre
Libre comme l'air, dérivant comme un nuage attendant un ciel pour l'acceuillir
Anniversaire : 26 juillet
Humeur : Joueuse
Rang : Alpha
Âge : Physiquement la quarantaine
Travail : Mécène d'un orphelinat

MessageSujet: Re: Qui est ce barbu ? Mer 21 Sep - 21:47

Un bloc de glace,  voilà ce qui ce dressait face au loup, pourtant tel un feu de brousse qui couvait il la sentait cette animosité latente qui ne demandai qu'à exploser. Il voudrait surement bondir sur lui le prendre à la gorge pour mettre fin à la vie de ce qu'il voyait sous ses yeux un simple cabot. Taras l'aurait surement mal pris il y a de sa quelque siècle mais il n'était plus le simple petit louveteau à peine sortit de sa tannière du passé. Des vampires il en avait rencontrer des cohorte au cours de sa vie, leur regard dédaigneux, moqueurs, haineux. Il ne les connaissait que trop bien ! Son interlocuteur avait beau avoir ce petit rictus qu'on pouvait appeler sourire imprimé sur le visage, il était clair que comme beaucoup il ne le voyais pour l'instant qu'une chose négligeable qu'il fallait évacuer de son domaine au plus vite.

Taras était un loup des terre gelées au sang chaud, mais il savait pourquoi il était en ces lieux, ce qui l’attendais jusqu'à ce qu'il envoie tout valdinguer ou qu'on l'envoi paître ailleurs. Il ce refrénait donc de rentrer en conflit ouvert, sa main avait beau le démanger, ses doigts ce contracter et ce tendre en rythme l'un après l'autre ses phalanges craquants par moment il souriait franchement son regard dur comme une lamas de damas pétillait. Oui il était joueur dans cette nuit sans lune, le frissonnement parcourant sur son échine, l'aura de son interlocuteur écrasant la sienne cette sueur froide coulant sur sa nuque. Son instinct lui criait danger, mais il voulait titiller le prédateur, voir ses limites, jouer de ce simple faite qu'à l'évocation de son nom rien ne transpira sur l'iceberg face à lui. Tout ceci remuait les tripes du loup qui mis en berne son instinct pour laisser ressortir son coté d'Alpha qui ne reculait pas et s'amuserait donc dans les limites imposer sur ce terrain.

Ces belles dents blanche apparaissant lorsqu'un nom lui fut donner, chaque syllabe bien détacher comme sortit du fond de la gorge à la tenaille. Ce prendre une leçon de bonne manière et d'humilité de ceux qu'on juge comme inférieur est toujours difficile à digérer. Les sangsues ce jugeant comme le comble du charisme et de la classe, Taras savait exactement ce qu'il faisait en attaquant sur cet angle, en posant sa patte sur leur terrain. Les loups sont mal lécher sauvage, même éduquer ce genre d'estocade ne les touche guère, mais quand il la porte elle marque toujours la surprise. Attaque sans dommage ni heurt, mais elle déstabilise aussi sûrement qu'une estocade à la lance.  Taras n'avait donc eu que ce qu'il souhaitait et c'était maintenant que tout ce jouerai sur la suite de la conversation. Il avait un nom !

Son visage c'était maintenant clairement durci, le sourire de convenance, de joie avait disparu. Il ne s'amusait plus désormais, plongeant lentement sa main sous son manteau porter à la cosaque, celle-ci s'agitant à mesure qu'il fouillait dedans il en ressortit un calepin d'un rouge cramoisi limer par le temps et guère plus épais qu'une dizaine de feuille qu'il commença à feuilleter d'un œil l'autre braquer sur le vampire. Une écriture fine avait noircit les page, une longue liste de nom, certain rayer d'autre pas, tous avec des croix plus ou moins nombreuse à la suite. Le chef de la garde murmurait parfois Kaname, Kuran. Comme une incantation à ne pas oublier, entendant les tirades du vampire sans réellement écouter il était clairement concentrer sur deux chose les noms de son calepin et les mouvements de sa rencontre nocturne. Répondant tout aussi machinalement et la volée aux affirmations lancer.

« Les bonnes manières s'effacer ? Mais n'est ce pas ce qui nous différencie de la bête sauvage juste capable d'attaquer, certes votre assaut fut verbale mais ce n'est guère mieux qu'un assaut frontal à coup de crocs, je dirais que s'en est même que plus petit, car au moins physiquement les intentions sont clair ... »

Les feuille défilait pousser par son pouce sur lequel les poils roux était plus dru que quelque instant auparavant, au son des pages tourner. La lèvre supérieur du loup frémissant, son poil se dressant autant de signe de ce qui pouvait bien traverser l'esprit du canidé.

« … la vous annoncer votre dégoûts, de l'animosité en semblant la contrôler sans pour autant passer le pas, donc vous vous poser en ennemi sans pour autant en être un. Vous parler de sagesse qui ce poli avec le temps, mais la base n'est ce pas de juger un livre à sa couverture ou de juger toutes une communauté sur les actions d'une minorité rencontrer ? Tellement des vôtres m'ont juger comme vous pour finalement rencontrer Gáe Buide car incapable de résister au on dit que … ! Penser par soit même et ce forger une opinion sur tout choses et chaque être qu'on rencontre. Enfin trêve de blabla je sais que c'est pas à vous que j'apprendrai à vivre et je doute pouvoir changer votre opinion, elle semble bien trop ancrer en vous pour y faire quoi que ce soit.



Il semblerait aussi que votre chemin n'a jamais croiser celle de l'un de mes enfants ces dernières décennie donc … non rien en fait. »


Pac, ce petit son faible et sec maqua la fin de sa phrase alors que son calepin ce refermait pour rejoindre sa place initial. De quoi il parlait ? Qu'est ce que signifiait ce calepin, ces noms, son attitude ayant du tout au tout en un court laps de temps à deux reprise ? Car oui elle était revenu à la normal, il souriait à nouveau, ses yeux luisant toujours dans la nuit c'était adouci et il tira nonchalamment sur sa cigarette. Il laissa même glisser la remarque sur l'odeur qu'il dégageait, jugeant que lui dire qu'il préférait l'odeur acre du tabac à celle d'un vampire qui lui décapait les narines serait mal venu et contraire à ses propres affirmations. Cependant quitte à offrir une odeur il poussa le vise à tendre son paquet le secouant légèrement pour en extraire une et facilité la récupération.

Une fois sa proposition accepter ou décliner il comptait bien agrandir à nouveau l'espace qui les séparait, Taras n'était pas très à l'aise tout de même, ce savoir dans un périmètre d'attaque ne l'enchantait pas plus que d'être jeter dans un salon de toilettage canin sous sa forme Lupine. Il allait encore jouer être taquin, mais sans grief il irait pas tenter le diable et offrir son cou. Il n'était pas fou non plus et on ne traverse pas la guerre en y survivant sans un certain talent à la méfiance et éviter les prises de risques inutiles, académie scolaire ou pas jusqu'à preuve du contraire un champs de bataille invisible était tisser entre les deux mâle ici présent, l'un était rempli de certitude et de rancœur et l'autre le titillait comme une proie invitant un prédateur à venir dans un piège. Sau qu'en l'occurrence la proie avait de l'expérience des crocs et des griffes, quel pouvait passer de proie à chasseur, bref qu'elle pouvait être dangereuse parfois.

En revanche devant la proclamations suivante, ce suceur de sang bon chic bon genre rempli de préjuger réussit le tour de force de le surprendre. Il était propriétaire des lieu comme cela. Taras rencontrait donc le big boss de l'ombe, comme cela lui allait bien de diriger dans l'ombre tel un  chef d'orchestre invisible. Un costume tailler sur mesure en somme, qu'un vampire arrive à créer un lieu avec de la nourriture à porter de main serait bien pratique pour qui aurait de mauvaise intention !

« Le propriétaire des lieux m’accueille donc, fort heureusement qu'il n'a pas la main mise sur le recrutement sinon l’académie aurait été un lieu de discrimination envers les loup-garou. Mais je m'emporte, je ne devrais peut être pas facher celui qui tient les cordons de la bourse et verse mon salaire, n'est ce pas … »

Taras souriait et ne pouvait s'en empècher !

« … Très cher sangsue, car au final je doit avouer qu'à part la taille j'ai aussi du mal à vous différencier. Mais mais mais remettons sa sur un domaine que je maîtrise, dans un jeu d'échec donc les hautes instance serait vos cavaliers, moi un simple pion non clairement un fou refusant de plier et vous le roi c'est cela ? »

Taras hilare fit des ronds du poignet et s'inclina

«  Votre majesté Kaname ! »

Tout ceci au final l'amusait grandement, tenter d'assoir du respect en ce présentant comme le gérant même lui n'aurait oser, mais sa restait une joute verbal rempli de non dis, l'amusait au plus au point. Tel une araignée il tendait ses fils, attendait de voir lequel vibrait pour refermer sa toile, aussi vieux et puissant que soit ce vampire il manquait pour l'instant trop d'expérience cruelle de cette chose qu'on nomme la vie. Le loup sibérien ne désespérait cependant pas de le voir montrer les crocs et de réussir à lui porter une estocade qui le laisserait pantois!Un jeu bien plus plaisant que de lacérer la chair à coup de griffes. Reculant finalement pas après pas Taras ce remis dans la lumière artificiel avant de mettre sur la tranche son coffre massif d'un mouvement de pieds comme si il s’agissait d'un fétu de paille. Finalement il fanfaronnait extérieurement mais intérieurement il ce méfiait et tremblait. Montrant de la main un banc il invitait clairement sa rencontre nocturne à prendre place.

« Si sa majesté veux prendre place et me dire pourquoi l'idée de mettre un non humain apte à comprendre et maitriser ces élèves non humain en cas de besoin est si saugrenue il aura toutes mon attention et qui sait avec suffisament de persuasion et si la sagesse transparaissait enfin dans son laïus peut-être que le pion que je suis quittera l'échéquier à moins que sa majesté soit trop importante et ne veuille pas prendre le risque de ce rendre compte … qu'elle a tord ! Hin hin hin ! »

[hrp] désoler pour l'attente mais je manque cruellement de temps, merci de ta patience Kaname en espérant que la réponse soit à la hauteur du temps pour la mettre en ligne [/hrp]







Taras Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Qui est ce barbu ?

Revenir en haut Aller en bas

Qui est ce barbu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Legendary Knight Cross :: L'académie Cross :: ❝ Les Extérieurs ❞ :: ✔ Le parc-