AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Accueil FAQ Rechercher Membre Groupe Profil
Connextion
S'inscrire


Académie pensionne regroupant humain et les porteurs de Mutation. Une chance de se comprendre ou le contraire ?
 

Partagez|

Premiers pas, première rencontre [PV KISAKO KIMURA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Actif
avatar
Vous
Date d'inscription : 05/06/2016
Statut : Présente
Age : 20
Féminin
Messages : 113
Points R.P.G. : 16
10 lignes minimum


Statut : Cœur à prendre
Sois la personne que tu veux être et pas la personne que l'on veut que tu sois.
Anniversaire : 17 Juillet
Humeur : Douce et calme
Rang : Sang-d'or
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: Premiers pas, première rencontre [PV KISAKO KIMURA] Sam 10 Sep - 12:05



A Vampire... An Angel... A Red Queen...
Un Vampire... Un Ange... Une reine rouge...

En cette fin de journée, qui aurait pu imaginer qu'elle se terminerait aussi bien. Qui plus est, qu'elle aurait une amie. Kisako en tout cas, elle n'aurait su le devinait. Pas si mal pour une amoureuse des fleurs, hein ? En plus en allant juste en cueillir un peu pour quelque composition. Tant de choses envolaient et tant d'autres à ne plus cherchaient. La jeune femme se sentait comme portait par le printemps qui apportait sa douce chaleur pour laisser naître les futures feuilles et fleurs qui orneront la nature jusqu'en automne. Il lui faisait un beau cadeau et elle ne l'oublierait durant le reste de son existence. Par la suite elle ne put qu'être amuser et tout sourire en l'entendant dire.

_ Alors, ne t'inquiète pas. Je viendrai te chercher tels un chevalier sur son destrier blanc.

C'était exacte, si elle venait à se perdre, Kisako irait la rechercher où qu'elle soit. Elle ne la laisserait pas seule et même si elle venait à ne pas connaître le chemin du retour, elle utiliserait toutes ses ressources pour la sortir de là. Recevoir l'amitié de la vampire, signifiait aussi recevoir sa protection et son amour. Elle n'avait jamais laissé qui que ce soit, enfin … Si, il y a longtemps. Jamais pourtant, elle n'a pensé à abandonner ses personnes. Ce qu'elle a fait s'est pour les protéger, pour leur offrir une vie heureuse et les protéger du sort qui leur avait été lancé. Si elle avait eu la moindre idée de leur avenir, elle n'aurait pas fait cela et serait resté à les épauler pour toujours. Mais qui peut savoir ce que le futur apportera dans sa sacoche ? La discussion se tourna ensuite vers les uniforme et elle ne put qu'en rire en approuvant ce qu'elle disait et plus en la voyant mimer. C'est vrai que pas besoin de pancarte, l'uniforme était comme ci elle en avait déjà une.

_ Nan, c'est sûr. Au moins, si le monde m'empêche de te trouver. Tu pourras m'aider à te trouver.

Il lui semblait bien avoir vu plus de Days que de Night, mais cela n'en aurait la certitude que durant la soirée de bienvenue. Discuter de tout et de rien faisait un bien fou et était si agréable face à sa rareté. De profiter du moment, sans réfléchir à quelconques propos qui pourraient déranger l'autre. L'emmenait ensuite auprès des cerisiers en fleur était une évidence et un nouveau partage entre amie. Ce lieu était le point de repère central de l'académie. D'ici l'on pouvait partir dans de multiple direction, à l'aide de chemin menant à chaque bâtiment qui là composer. Au moins dans cette académie retrouver son pavillon n'était pas compliqué, bien que les extérieurs soient immenses.

Son regard brillant posait sur les fleurs, souriante. Elle ne pouvait pas dissimuler cet amour des fleurs, même en le souhaitant de tout son coeur. Son regard était, son plus grand ennemi et la trahissait toujours. Pourtant, il ne brille que très rarement avec cette intensité. Il faut que dire Kisako n'a pas beaucoup de choses qu'elle aime à ce point. Elle n'avait même plus d'être à chérir au point d'en perdre pied et donner sans comptait tout ce qu'elle a, même sa vie. D'ailleurs, les choses sont peut-être mieux ainsi. Après tout, un cœur aussi grand une fois meurtri, a la plus grande difficulté à s'en remettre. Au moins près des fleurs, une telle chose ne risque pas d'arriver. Il lui suffisait juste de profiter de leur beauté et de leur parfum. Elle se dévoilait en toute confiance, alors que par le passé elle avait surtout dû râler plus que de raison. Tout cela pour se défendre, pour défendre ses fleurs qu'elle chérit et cet amour qui la rendait heures. Elle ne sait pourquoi, mais son amie arrivait en si peu de temps à avoir des mots qui la touchaient vraiment. C'est son regard encore et toujours qui trahissait cela.

_ Merci Lucy, c'est plaisant de l'entendre. J'ai toujours râlé contre ses dires ou envoyer au diable auprès trop de fois dit.


Ignorez votre maladresse et elle revient au galop. Tournoyait en ne faisant plus attention à rien et voilà, même sous les magnifique cerisier l'on se retrouve les fesses au sol. C'était bien du Kisako tout cracher cela et c'est pour cette raison qu'après la surprise elle s'était mise à rire. Elle n'avait pas mal, donc aucune raison de se plaindre ou autre. Le prendre dans le sens du rire était la meilleure chose. Remarquez tout de même qu'avec cette chute les fleurs qu'elle tenait n'avait subi aucun dommage. Par instinct la vampire les avait protégées. Elle fut heureuse que Lucy se mit elle aussi à rire et pris volontiers sa main pour se remettre sur ses jambes. Comment croire lorsque l'on voit ça, qu'elle est une vampire ? Qui plus est, qui ne tient pas sur ses jambes ? Difficile n'est-ce pas à le croire. Pourtant, il existe bien un vampire maladroit et ce vampire était actuellement avec Lucy et avait accepté sa main pour se relever. Cette façon d'être, ce naturel bien que maladroit était l'une des raisons pour lesquelles elle attirait les gens et sans en avoir la moindre conscience.

_ Oui, oui ça. Je n'ai aucun mal. Elle regarda tout de même pour vérifier. Non, rien. Mais vêtements, non rien subit non plus. Donc tout va bien. Et puis c'est un peu moi ça …... Je suis assez … maladroite. Ne pas tenir sur mes jambes et l'une de mes force.

Elle le dit amusé et en riant même un peu de ça. C'était elle et elle s'y était faite, les autres devaient s'y faire. L'on ne peut pas corriger la maladresse ? Si ? Quoi qu'il en soit, elle allait bien et n'avait rien. Donc autant poursuivre et lui parler des lieux où l'on Se rendait assez souvent. L'aile gauche était la plus fréquenter par les élèves. Elle en était venue à la salle de réception, la discussion ce tourna alors vers la soirée de bienvenue. Kisako peur de cette soirée ? Non, aucunement … C'est juste sa maladresse qui l'inquiétait un peu. Vous imaginez si elle venait à chuter devant tout le monde. Pour passer inaperçue ce serait la pire des choses. Pour le reste cela allait permettre de voir plus de personnes et de faire connaissance. Il y avait tout pour la ravir et la rendre enthousiaste.

_ Ouiii !!!!! C'est certain et l'on pourra rencontrer d'autre personne et discuté. Ce sera cool.

E
lle avait remarqué la pause de Lucy et la regardait en ce demandant ce qu'il pouvait y avoir. Elle pensa à leur rencontre et plus précisément au début de celle-ci. Aaaahhhh ! Mais oui, Lucy lui avait paru timide avant qu'elle n'ait fait plus ample connaissance. Et ce qu'elle lui demanda ensuite confirma un peu cela. Pourtant, elle était certaine qu'elle y arrivait très bien, mais elle ne la laisserait pas pour autant. Kisako prend le temps de réfléchir à cette demande. Elle allait répondre et ce stoppa. Elle était maladroite... et si elle venait à chuter en compagnie de Lucy ? Ce ne serait plus qu'elle seule qui se ferait remarquait ...

_ Tu sais, je crois qu'il vaut me que tu y ailles avant moi. En plus, me connaissant je vais encore manquer d'être à la bourre …... Mais …. le pire c'est qu'avec ma maladresse, si tu es avec moi. Je risque vraiment de faire une bourde, qui nous fera nous faire remarquer par toute la salle. Elle lui sourit. Qu'en dis-tu d'éviter d'être deux à se faire remarquer ? Et que moi, je te rejoins promis là où tu seras ?

Elle pensait réellement à éviter que son amie ne risque de faire remarquait avec elle et par sa faute en plus. Le malheur de faire partie des Nights. Remarquez tout de même qui donnait une telle image à sa classe ne la déranger pas.
TO . BE . C O N T I N U E D
Par Kisako Kimura
Code fiche by Kaname K.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actif
avatar
Vous
Date d'inscription : 26/06/2016
Statut : Présent
Age : 24
Féminin
Messages : 291
Points R.P.G. : 22
15 lignes minimum


Statut : Cœur à prendre
Asseyez-vous, fermez les yeux et laissez le son de mon violon vous faire perdre pieds...

Anniversaire : 29 décembre
Humeur : Ravie
Rang : Humain
Âge : 17 ans
Travail : Violoniste reconnue

MessageSujet: Re: Premiers pas, première rencontre [PV KISAKO KIMURA] Sam 10 Sep - 21:07




Le tableau que les deux jeunes femmes offraient avec leur gentillesse et leur sincérité qu’elles se donnaient l’un à l’autre, était juste impressionnant. Impressionnant et incroyable de voir que ces deux demoiselles s’étaient liées d’amitié aussi vite et avec autant de d’authenticité. D’autant plus que lorsqu’on les connait un mieux, on sait que cela n’est pas chose aisé pour elles. Et pourtant leur amitié était bien là. Sincère, pure et simple. Voilà les qualités sur lesquelles reposait leur relation. Elles étaient franche l’une envers l’autre, sans aucune fausseté ni hypocrisie. Elles aimaient simplement la présence de l’autre et tout cela leur suffisait à être bien. Bien et heureuses. Lucy ne pensait pas que cela était possible de se lié aussi rapidement à quelqu’un et de tenir énormément à cette personne sans connaître beaucoup de choses sur elle. Car il est vrai que la jeune Turner ignorait pas mal de choses au sujet de Kisako. Elle avait bien cerné son caractère, similaire au sien avec cependant quelques différences qui faisaient tout le charme de son amie ; mais elle ne connaissait rien du passé de la jeune femme, ni de son présent d’ailleurs. Mais cela ne l’empêchait pas de l’apprécier et de vouloir être à ses côtés. Après tout, le passé est le passé et si Kisako avait envie de lui faire part de cela, se sera avec grand plaisir que Lucy l’écoutera ; mais si elle n’en n’apprend rien, cela ne changera rien. Ce n’était pas ce qu’elle était ou ce qu’elle a fait qui lui importait, mais ce qu’elle était à aujourd’hui, son amie.

Quand Lucy entendit Kisako lui dire que si jamais elle venait à se perdre, peu importe le lieu, elle viendrait la chercher et la sauver comme le ferait un preux chevalier chevauchant son majestueux destrier. A cette remarque, Lucy ne pu que sourire, amusée. Elle voyait parfaitement son amie dans ce rôle et imaginait très clairement la scène similaire à celle des comtes de fées. Perdue dans ses pensées, cette image fit légèrement rire Lucy. Mais qui dit comte de fées et chevalier volant au secours de sa princesse, dit également baiser de retrouvaille. Et quand Lucy s’imagina embrasser Kisako, elle se mit à rougir brusquement. Elle se secoua alors la tête en disant qu’elle n’avait vraiment pas les idées claires et qu’elle divaguait complètement. Elle lâcha alors un petit rire nerveux. Pour faire disparaître cette pensée embarrassante, Lucy fit une petite remarque concernant l’uniforme blanc de son amie. Elle acquiesça à ses paroles. C’est vrai qu’elle n’aurait aucun mal à la distinguer des autres et si Kisako ne la voit pas, elle la trouvera sans difficultés.

Puis Kisako lui fit découvrir ce lieu magique, où s’élevaient fièrement tous ces magnifiques cerisiers en fleurs. Elle était heureuse de partager ce moment féérique avec elle. Féérique car devant une beauté pareille, on avait vraiment l’impression de se trouver dans au autre lieu, voir un autre monde, loin de cette académie. Lucy trouva incroyable l’effet que les fleurs, que la nature, avait sur les gens. Et puis, elle aimait beaucoup le regard que Kisako posait sur ces fleurs. Lucy se disait même que si un jour, quelqu’un pouvait la regarder avec un tel regard, elle serait sans doutes la femme la plus heureuse du monde. Mais alors que la jeune Turner s’était perdue une nouvelle fois dans ses pensées, elle entendit un bruit sourd et vit son amie au sol. Après s’être dépêchée de l’aider, elle s’était assuré que tout aille bien.

« Et ben, tu en as d’autres des qualités cachées comme celle-ci ? » Dit-elle sur un ton se voulant plaisentant. « Enfin, l’important c’est que tu n’ais rien. Il va falloir que je garde un œil sur toi à l’avenir » Ajouta-t-elle en lui faisant un petit clin d’œil. Elle porta ensuite sa main de libre à sa bouche et se mit à réfléchir. « Je devrais même peut-être prévoir une trousse de secours au cas où. » Elle regarda Kisako en souriant « Car sincèrement entre une maladroite comme toi et une fille se perdant à chaque coin de rue comme moi, ce n’est pas gagné ! » Termina-t-elle en riant.

Puis lorsque le sujet dévia sur la fameuse soirée de bienvenue organisée par l’académie, Lucy avait demandé à Kisako si cela était possible qu’elle se rendant toutes les deux à cette réception. Lui s’inquiétait un peu de sa réponse, puis en l’entendant, elle esquissa un sourire. Elle comprenait ce que voulait dire son amie ; après tout, elle avait eu une belle démonstration de sa maladresse ! Déjà, ce n’était pas un refus, au contraire.

« Tu sais, je me fiche que l’on me remarque. Bon c’est vrai que ce n’est pas trop mon genre d’être le centre de l’attention, tu l’as bien remarqué…. Mais quand quelque chose arrive quand on est deux, c’est toujours moins dur et plus amusant ! Et puis je te l’ai dis, je te tiendrais à l’œil. Et… » Elle la regarda alors dans les yeux. « Si tu tombes, on tombera toutes les deux et on se relèvera toutes les deux également. » Dit-elle en souriant. « A deux, tout est tellement mieux non ? »

Lucy ne savait que trop bien qu’être seule dans ces moment-là, ce n’était pas agréable du tout. Oui, à présent elle avait bien compris une chose… Entre amis, c’est beaucoup mieux.




" La seule vraie rébellion est la recherche du bonheur... " H. Ibsen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actif
avatar
Vous
Date d'inscription : 05/06/2016
Statut : Présente
Age : 20
Féminin
Messages : 113
Points R.P.G. : 16
10 lignes minimum


Statut : Cœur à prendre
Sois la personne que tu veux être et pas la personne que l'on veut que tu sois.
Anniversaire : 17 Juillet
Humeur : Douce et calme
Rang : Sang-d'or
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: Premiers pas, première rencontre [PV KISAKO KIMURA] Dim 23 Oct - 23:30



A Vampire... An Angel... A Red Queen...
Un Vampire... Un Ange... Une reine rouge...

Nous sommes dans un des plus beaux jardin que Kisako connaisse, celui de l'académie cross. Jamais elle n'aurait pensé qu'elle trouverait un tel lieu dans un pensionnat. Pourtant, elle était bien dans une école et entouré de cerisier. Le bonheur suprême était qu'elle avait aujourd'hui une amie. Quoi demander de mieux que de ne plus être seule en ce monde ? Rien, tout était parfait.

Kisako ne pouvait qu'être amuser, après tout elle riait bien d'elle même et de sa maladresse, alors elle ne pouvait pas prendre mal de la plaisanterie. Elle se mit à rire à cause de ses remarques, c'était une bonne chose de réussir à la faire rire sans qu'elle ne s'attarde sur certain mot, car en qualité du genre de sa maladresse, il y en avait une importante. Quelle était-elle ? Et bien la force qui est la sienne en tant que vampire et aussi son don. Comment s'imaginait que la personne face à soi était loin d'être comme nous ? Quoi que tant que cela, comme l'avait dit Lucy : il y avait une maladroite et une jeune femme qui n'a pas le sens de l'orientation. Pas si différente. Une jolie paire que ces deux-là. Les journées allaient passer vite grâce à Lucy et Kisako espérait que toute deux puisse se faire des amis qu'elles auraient en commun. Le dicton ne le dit-il pas : plus on est de fous, plus on rit. Ça ne pourrait que leur faire du bien et ainsi les souvenirs ici seraient riches et nombreux.

_ Moi aussi je vais devoir garder l'œil sur toi. Et oui, c'est vrai que ce serait peut-être une bonne idée, sait ton jamais.

Elle riait toujours, l'idée de la trousse de secourt pouvait paraître stupide pour un vampire, mais pas ici. C'était deux amies qui parlaient d'elles-mêmes et donc la logique s'imposer sur ce sujet. Et puis, même les vampires peuvent être blessés à cause des armes anti-vampire. Alors, pourquoi pas cette fameuse trousse de secours ? Elle respira profondément pour calmer son rire.

_ ça fait du bien de rire. Il y a si longtemps que je n'avais pas rit ainsi et pas était maladroite devant quelqu'un.

L
a discution se tourna ensuite vers la soirée de bienvenue. Comme Kisako l'avait dit, elle avait bien la peur de chuté en pleine arriver. Elle en était même convaincue, elle se connaissait à force et savait bien que face à une académie entière elle frapperait. La déranger ? Non, à vrai dire elle s'en amuserait et c'est d'ailleurs comme cela qu'elle attirerait encore plus de personnes autour d'elle. Malheureusement ce n'était pas forcément les bonnes personnes qui s'approchaient après pareil entré. Même en lui apprenant ce risque, Lucy ne sembla pas changer d'avis sur le fait d'y allait ensemble. C'est le point qui faisait changer Kisako de décision.

_ Oui, tu as raison à deux c'est bien mieux. Alors d'accord, allons s'y ensemble à ce banquet et même avec une chute se sera un bon souvenir, même encore mieux comme souvenir.


C'était décidé elle irait avec Lucy, il ne restera plus qu'à voir à présent si elle chuterait bien comme elle le pensait. En attendant Kisako leva le regard vers le ciel et réagit soudain. Le temps avait passé bien vite et il se faisait déjà tard.

_ Mince il se fait tard. Faut que je te montre ton pavillon et moi je vais devoir aussi retourner au mien. Elle reprit la main de son amie et pris la direction du pavillon de Lys Blanc. Elle s'arrêta devant les grilles et le regarda. Voilà c'est ton pavillon, il est vachement grand par rapport au mien. Je n'y avais pas fait gaffe. Mais de si près je m'en rends compte. Elle sourit en terminant de le regardait et ce tourna vers Lucy. Mon pavillon et par là. En prenant cette direction tu tombes sans souci dessus.Elle respira profondément l'aire frais de la nuit, tout sourire.
TO . BE . C O N T I N U E D
Par Kisako Kimura
Code fiche by Kaname K.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actif
avatar
Vous
Date d'inscription : 26/06/2016
Statut : Présent
Age : 24
Féminin
Messages : 291
Points R.P.G. : 22
15 lignes minimum


Statut : Cœur à prendre
Asseyez-vous, fermez les yeux et laissez le son de mon violon vous faire perdre pieds...

Anniversaire : 29 décembre
Humeur : Ravie
Rang : Humain
Âge : 17 ans
Travail : Violoniste reconnue

MessageSujet: Re: Premiers pas, première rencontre [PV KISAKO KIMURA] Dim 20 Nov - 20:47




Lucy trouvait son amie adorable. Sa maladresse, sa gentillesse, son sourire, sa douceur et sa vision du monde… Toutes ces choses qui faisaient de Kisako ce qu’elle était plaisaient énormément à la jeune Turner. Jamais elle n’aurait pensé rencontrer une personne avec autant de panache et aussi charmante qu’elle en ces lieux. On pouvait dire que Lucy était vraiment bien tombée. Et plus elle passait du temps en sa compagnie, plus elle s’attachait à elle. C’était un sentiment difficile à décrire. En effet, elle en avait rêvé plus d’une fois, mais n’avait jamais eut la chance d’y gouter avant aujourd’hui. Tout ce qu’elle pouvait dire, c’est que cette sensation lui procurait une grande chaleur et un bien-être intense. Telle une drogue, elle savait qu’elle ne pourrait plus s’en passer.

En entendant Kisako lui dire qu’elle aussi garderait un œil sur elle, Lucy esquissa un sourire. Vu les phénomènes qu’étaient les deux jeunes femmes, il ne serait peut-être pas plus mal qu’elles veillent l’une sur l’autre. Et le fait d’avoir toujours une trousse de soin sous la main n’était certainement pas une mauvaise idée. Au vu de la maladresse de l’une et du sens de l’orientation plus que déplorable de l’autre, elle serait sûrement nécessaire un de ces jours cette fameuse trousse.

Lucy regarda ensuite Kisako et se mit à sourire tendrement. Elle acquiesça à la remarque de son amie qui marquait un point. Cela était vraiment agréable de pouvoir être soi-même devant quelqu’un ; être libre en quelque sorte. Ne pas avoir à jouer un rôle, paraître pour quelqu’un que l’on n’est pas… Tout cela était bien trop fatiguant. Alors oui, ne pas se soucier de ce qu’on doit dire, ou faire, ou encore de quelle façon nous devons nous tenir faisait un bien fou. Lucy pouvait être qui elle voulait, personne n’avait le pouvoir de lui dire qu’elle ne pouvait pas. Elle avait enfin l’impression d’être une fille comme les autres et faire tout ce dont elle avait envie. Elle ne voulait plus se soucier du regard des autres ; elle se fichait de ce qu’ils pouvaient bien penser d’elle. C’est pourquoi, lorsque Kisako lui  précisa qu’il serait préférable que, pour la soirée de bienvenue, elles se rejoignent directement là bas de peur qu’à cause de sa maladresse légendaire elles se retrouvent toutes deux au milieu de toutes les discussions (et pas dans le bon sens du terme), Lucy la rassura. Si cela devait arriver, soit, elles y survivraient.

« Ah super ! Tu vas voir, on va bien s’amuser ! » Dit-elle en lui sautant au cou, sous le coup de la joie.

En se rendant compte de ce geste peut-être un peu trop affectueux, Lucy se décala légèrement, un peu rouge mais toujours souriante. Ce câlin elle n’avait pas pu le contenir, il fallait qu’elle laisse sortir sa joie et n’allait pas s’excuser pour ce geste qui venait du fond du cœur. Elle savait que Kisako le comprendrait et qu’elle ne lui dirait rien pour cela. En tout cas, Lucy était à présent pressée de se rendre à cette soirée avec sa nouvelle amie. Elle espérait même pouvoir rencontrer des gens aussi sympathiques que Kisako et peut-être même, se faire de nouveaux amis ? Après tout, ce genre de festivité était fait pour cela non ?

Lucy, qui était perdue dans ses pensées, sentit la main de Kisako attraper la sienne. Elle regarda alors la jeune femme puis regarda le ciel. Effectivement, la nuit était bien entamée. Il fallait dire qu’avec tout ça, le temps avait filé à une allure folle. Sans un mot, elle suivit son amie. Après un peu de marche, elles s’arrêtèrent devant de grandes grilles qui étaient celles du pavillon du Lys Blanc. Lucy regarda alors le bâtiment et acquiesça à la constatation de Kisako. Effectivement, cet édifice était impressionnant, et pourtant il n’était qu’une petite partie de l’académie.

« Effectivement… » Souffla Lucy, les yeux rivés sur le pavillon. Elle regarda alors son amie. « D’accord, je pourrais te rendre visite alors » Dit-elle tout sourire. Elle attrapa alors sa main, la sera dans les siennes et plongea ses yeux dans les siens. « Encore merci Kisa, pour tout. »




" La seule vraie rébellion est la recherche du bonheur... " H. Ibsen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Premiers pas, première rencontre [PV KISAKO KIMURA]

Revenir en haut Aller en bas

Premiers pas, première rencontre [PV KISAKO KIMURA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Legendary Knight Cross :: L'académie Cross :: ❝ Les Extérieurs ❞ :: ✔ Le jardin de roses-